Edito du Petit Journal de Chante-Ruisseau - n° 41 - Juin 2016

Publié le 20 Juin 2016

Edito du Petit Journal de Chante-Ruisseau - n° 41 - Juin 2016

Ces derniers mois, notre village a connu une grave crise qui a divisé ses habitants, parfois les a affrontés et a sans doute laissé des séquelles.
L’engagement de certains membres du Conseil d’Administration de notre Association pour un accueil digne des familles en difficulté était pour moi naturellement évident dans la mesure où l’objectif principal qui nous unit est de préserver la vie sous toutes ses formes.
Inquiétude compréhensible des habitants face à l’arrivée de familles de culture différente, colère face à des décisions administratives, maladresses de l’Etat, tout cela nous le comprenons, mais il nous faut aussi admettre que lorsqu’on agit pour préserver la nature et l’environnement, il faille aussi agir pour respecter l’homme, l’accueillir et le faire grandir.
Mais revenons maintenant à l’actualité plus récente.
An niveau régional, notre grande inquiétude concerne le projet autoroutier A45 entre Saint-Etienne et Lyon. Un budget de plus de 1200 millions dont 850 millions de subventions publiques (100 millions ayant été ajoutés dernièrement par Laurent Wauquiez, le nouveau Président de la région Rhône- Alpes-Auvergne) allouées au concessionnaire et cela pour un projet d’autoroute payante construite juste à côté d’une autoroute gratuite. A un moment où certains ministères (Justice, Santé, Logement ...) n’arrivent pas à boucler leur budget, injecter de telles sommes dans des projets inutiles et qui détruisent des centaines d’hectares de terres agricoles, constitue une grande injustice.
A Saint Genis, tout comme dans plusieurs dizaines de communes situées dans quatre départements, une motion a été votée par le Conseil Municipal pour s’opposer à la réalisation de ce projet.
Un dernier évènement, plus local celui-là, concerne la défiguration du Chemin Rural 18 (voir articles explicatifs pages 3 et 5). Le tunnel de verdure, produit par la ramure imposante de chênes centenaires dans un Espace Boisé Classé a été défiguré pour de nombreuses années ; n’oublions pas que les pouvoirs publics se doivent de protéger les lieux et le patrimoine arboré classés ; ici ils ont omis de le faire ... dommage !
Bonnes vacances à tous et bon repos estival que vous mettre sans doute à profit pour vous rapprocher de la nature et vous ressourcer auprès d’elle.

Antonio Gonzalez

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Editos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article