Edito du Petit Journal de Chante-Ruisseau - n° 39 - Juin 2015

Publié le 15 Juin 2015

Edito du Petit Journal de Chante-Ruisseau - n° 39 - Juin 2015

COP21 : le France va présider en décembre prochain la 21e conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. Le but de cette échéance
étant d’obtenir un accord international applicable à tous les pays afin de maintenir le réchauffement climatique mondial en deçà de 2°C . Si cet objectif mondial est certes louable et absolument nécessaire, le passé nous a toujours montré que ce type de conférence généralement financée et parrainée par les plus gros pollueurs de la planète accouche généralement d’une souris.
Mais à côté de ces conférences internationales très médiatisées, un autre type d’activité plus discret avance lentement, à petits pas, sans faire de bruit, en tissant sa toile durable et pleine de sens.
En effet, sur toute la planète mais aussi en France et tout près de chez nous, les réalisations originales qui se revendiquent de l’expérimentation sociale ou écologique ne cessent de progresser même si cela ne se voit pas toujours. Et le champ d’action de ces nouveaux « défricheurs » comme les appelle Eric Dupin (Voir son ouvrage que nous présentons en dernière page) est très vaste : cela va des AMAP, en passant par l’agriculture paysanne et les circuits de proximité, le tourisme rural, l’éducation popu- laire et les écoles alternatives ..., dont la plupart s’inscrivent dans ce que l’on appelle la nouvelle économie ou l’ESS l’Economie Sociale et Solidaire. En France, cela représente aujourd’hui 10% de l’activité économique avec une croissance forte, des emplois non délocalisables et un avenir radieux !
Le vieux monde agonise ; un nouveau se prépare !
Mais tout cela ne doit pas nous faire oublier le très passionnant chantier qui se prépare au niveau de notre commune avec la mise en place du nouveau PLU-H (Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat). Il s’agit en fait pour nous, habitants de Saint Genis, de mettre en place les contours de ce que pourrait être notre village de demain. Une réflexion objective semble se dessiner autour des acteurs sociaux, économiques et politiques qui pourrait nous faire arriver à de bonnes orientations même si par le passé beaucoup d’erreurs ont été commises.
Alors, informez-vous, participez aux rencontres et débats qui se tiendront prochainement, formulez vos avis et vos attentes. N’attendez pas l’enquête publique en 2017 car à ce moment tout sera pratiquement joué.

Antonio Gonzalez

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Editos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article