Edito du Petit Journal de Chante-Ruisseau - n° 40 - Décembre 2015

Publié le 15 Décembre 2015

Edito du Petit Journal de Chante-Ruisseau - n° 40 - Décembre 2015

Comme vous tous, notre Association est aujourd’hui en deuil et atterrée par les lâches attentats de Paris et d’ailleurs. Nous pensons à ces têtes brunes et blondes qui croyaient au ciel ou qui n’y croyaient pas et qui sont aujourd’hui fauchées par la « folie obscure ».

Comme beaucoup de paroles sensées l’on affirmé, il nous faut aujourd’hui éviter de tomber dans le piège de réactions brutales et aveugles et d’entrer dans la logique de guerre souhaitée par Daesh.

Nous savons tous que le monde va mal, même si dans nos territoires et plus particulièrement en Europe, nous sommes ou étions globalement à l’abri des grands fléaux climatiques, économiques et politiques.

Pour agir sur ces dérèglements du monde nous savons aussi qu’il faut continuer à s’attaquer à ses principales causes qui sont l’injustice, l’appât du gain et de domination de certains, la très grande pauvreté tant physique que sociale d’autres, mais aussi au saccage écologique et au dérèglement climatique... Bref, le chantier est énorme mais on ne nous fera pas cesser de croire à nos aspirations d’un monde plus juste, plus soutenable et solidaire, d’un monde vivable pour tous.

À l’heure de la Cop 21 qui patine, où les politiques s’acharnent à prodiguer des soins palliatifs à un modèle mourant, chassons notre matérialisme, cultivons la sobriété et élevons notre spiritualité.

Car les économistes et les marchands gérants de notre société d’hyper consommation ne pensent qu’à quantifier le monde et à élargir leurs marchés tout en détruisant notre terre et mère nourricière. Apprenons à résister et à nous opposer à ce modèle égoïste et mortifère et ouvrons les yeux et notre cœur.

Je découvrais l’autre jour à la radio, Gérard Mordillat, écrivain et documentariste français, qui nous parlait de « la vraie parole d’opposition » qui selon lui nous vient principalement des artistes. Car, nous disait-il, « ...à l’heure où les politiques sont largement disqualifiés, ce sont les poètes, romanciers, cinéastes, peintres, musiciens,..., qui portent la réalité du monde dans lequel nous vivons et qui peuvent nous ouvrir les yeux ».
Pour nous, protéger l’environnement, c’est protéger l’homme et faire croître l’harmonie et la paix. Joyeux Noël à tous !

Antonio Gonzalez

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Editos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article