Ouvrages présentés dans notre Petit Journal de Décembre 2019

Publié le 19 Décembre 2019

« La décroissance » de Serge Latouche, Que sais-je ?, 2019, 128 pages, 9 €.


Présentation de l’éditeur :

Tout notre système économique repose sur l’idée de croissance. Pour investir, se développer, lutter contre le chômage, rembourser la dette, améliorer nos conditions de vie, il faudrait encore de la croissance, toujours de la croissance… Mais comment « croître » indéfiniment dans un monde fini? Quand toutes les ressources naturelles arrivent à épuisement ? Et si l’idée de croissance n’était qu’une croyance parmi d’autres ?
Serge Latouche déconstruit méthodiquement une idéologie qui n’est qu’une hypothèque sur l’avenir. Il rappelle qu’à l’inverse le projet de la décroissance n’est pas un retour à l’âge de pierre ! En remettant en cause le productivisme et la philosophie de l’Homo œconomicus, il entend poser les conditions d’un changement profond de notre système de valeur.
La décroissance ? Un art de vivre bien, sobrement, en accord avec le monde, un art de vivre avec art.
 


« Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders,  Actes Sud , 2017, 368 pages, 21,8 €.

On ne peut pas parler d’écologie sans parler d’écologie de la santé, ce livre écrit par une jeune doctorante Allemande nous renseigne sur nos «tuyauteries digestives » dans un style simple et complètement compréhensible par tout le monde. Il est illustré avec beaucoup d’humour par sa sœur. Vous saurez tout sur notre « deuxième cerveau », le grand sérieux scientifique cohabite avec une grande dose d’humour.
A consommer sans modération. Pour une fois qu’un ouvrage médical ne nous prend pas la tête.


Conseillé par Martine Laracine

 

 

« Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité », d’Aurélien Barrau, Michel Lafon - poche, 2019, 174  pages, 8 €.

La question écologique engage notre survie. Elle ne peut pas être considérée comme secondaire.
« La vie, sur Terre, est en train de mourir. L'ampleur du désastre est à la démesure de notre responsabilité. L'ignorer serait aussi insensé que suicidaire.  Plus qu'une transition, je pense qu'il faut une révolution. Et c'est presque une bonne nouvelle.
Ce livre fait suite à l'appel, signé par 200 personnalités, que l'actrice Juliette Binoche et moi avons lancé dans le journal Le Monde du 3 septembre 2018 ».


Biographie de l'auteur : Aurélien Barrau est astrophysicien au CNRS et professeur à l'université Grenoble-Alpes. Membre honoraire de l'Institut universitaire de France, lauréat de plusieurs prix scientifiques et docteur en philosophie, il est l'auteur d'une centaine d'articles de recherche et d'une dizaine d'ouvrages grand public.


« Yasmina et les mangeurs de patates », de Wauter Mannaert,  Dargaud, 2019, 144 pages, 16,5 €.

 

Notre médiathèque de Saint Genis les Ollières vient de faire l'acquisition de cette bande dessinée qui est un petit bijou...
Yasmina, cheffe culinaire en herbe, part en guerre avec ses copains jardiniers contre le business sans scrupule de l'agroalimentaire et de la mal bouffe ...
Un album passionnant plein de rebondissements que vous dégusterez ... d'un trait !


Conseillé par Jean Paul Roussillo

 

 

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #A lire - à voir - à écouter ...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article