Les alternatives aux projets routiers et autoroutiers - Décembre 2019

Publié le 16 Décembre 2019

 

Et pourquoi pas, le transport par câble ?

Article proposé par les conseillers municipaux du groupe AGIR à Saint Genis les Ollières : Frédérique Novat, Anne Calendras, Patrice Le Men, Hélène Klein et Antonio Gonzalez.

La densification de nos communes va en s’accélérant … le nombre de voitures en circulation ne cesse d’augmenter, les voiries existantes sont à saturation et les problèmes liés à la pollution de l’air ne cessent de progresser.
Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) de 2017 de l’agglomération lyonnaise propose la poursuite du TOP ou « Anneau des Sciences » pour 2030, (projet aujourd’hui remis en question par le gouvernement) et la mise en projet d’une nouvelle ligne de métro pour 2030 entre Bellecour et Alaï (ligne E).
Ce projet d’une nouvelle ligne de métro, certes coûteux, est quant à lui préférable au projet d’autoroute urbaine dépassé, pollueur et ne correspondant plus aux objectifs que la France doit atteindre en matière d’émission de CO2.
D’après les dernières évolutions, cette ligne pourrait être prolongée jusqu’à Craponne, ce qui impliquerait la création de parking relais importants dans une commune déjà fortement urbanisée.
C’est ici qu’intervient notre proposition de téléphérique urbain.
En effet, un projet innovant de transport par câble pourrait être mis en place entre Craponne (ou Alaï) et Vaugneray via Grézieu en suivant le tracé de la ligne de chemin de fer qui desservait autrefois ces communes.
D’autres lignes pourraient s’y raccorder : Pollionnay, Sainte Consorce, Brindas et pourquoi pas Saint Genis les Ollières.

Irréaliste et utopique nous direz-vous ! Pas du tout, des réalisations en France et dans le monde en ont démontré la pertinence.
Ce mode de transport collectif est 5 fois moins cher qu’une route, trois fois moins qu’un tram, peu gourmand en énergie : 50 fois moins qu’une voiture et sûr : extrêmement peu d’accidents.
Les exemples ne manquent pas : Medellin en Colombie (plus d’un million de personnes transportées par métrocable chaque mois), Taipei (Taïwan), New-York, Milan (avec un projet de 17 km pour traverser toute la ville), Saragosse…
En France, la plus récente à Brest depuis 2018, connaît un vrai succès, avec quelque 800 000 passagers au cours de sa première année pleine d’exploitation contre 675 000 prévus.
Toujours en France, d’autres villes pourraient bientôt suivre cet exemple, Orléans et Toulouse. Le Téléval, long de 4,5 km, reliera Créteil à Villeneuve-Saint-Georges dans le Val-de-Marne.

A Lyon, des projets ou des études en démontrant la faisabilité ont déjà été réalisés : tramway aérien pouvant relier les collines lyonnaises au centre de Lyon, ligne de transport aérien de la Gare de Vaise à l’Ecole Centrale d’Ecully, liaison du plateau Mornantais à Givors.
Le SYTRAL (syndicat ayant la compétence de nos transports collectifs) se doit d’étudier ces projets qui peuvent être une solution pour nos territoires.
Notre proposition est bien sûr complémentaire de celle de lignes transversales comme celle entre Charbonnières et Craponne en ce qui nous concerne et des améliorations du réseau cyclable dont nous vous avons déjà entretenu.
Nous saluons à ce sujet la mise en place tout récemment par la CCVL d’une très belle Voie Verte entre Grézieu et Sainte Consorce.

 

 

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Projets routiers et autoroutiers, #Trransports et déplacements

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article