Publié le 12 Janvier 2012

Sorties et activités troc-plantes.jpg


Un troc plantes d’automne sous la pluie le dimanche 9 octobre mais nos courageuses et courageux jardiners étaient présents sur le stand pour échanger des plantes et des conseils avec les Saint Genois mais aussi avec des personnes venues d’autres communes.

Voir les commentaires

Publié le 12 Janvier 2012

le dimanche 16 octobre 2010

 

groupe sortie arbres 1

 

Personne ne manquait au rendez vous de cet après midi à la découverte  des arbres et arbustes  du plateau de Méginand : ni la trentaine de participants, ni le soleil et les premières couleurs d’automne. Autour d’Antonio et de Jean-Louis, nous commençons notre parcours sur le CR 18 en découvrant les variétés d’arbres et arbustes composant une haie traditionnelle telle qu’elle existait au Moyen Âge : le cornouiller sanguin, le troène, l’aubépine, le fusain d’Europe, le prunellier puis le frêne représentent les éléments naturels délimitant les pâtures des animaux, mais également fournissant bois de chauffage, fourrage de substitution et manches d’outils pour des paysans devant vivre en autarcie. En cheminant, nous avons l’opportunité d’apprendre à différencier le chêne pédonculé (gland avec grand pédoncule), le chêne rouvre (gland sans pédoncule), le chêne pubescent et le chêne sessile qui jalonnent nos sentiers de leurs silhouettes. Le charme et le hêtre à leur tour nous poseront la même devinette : qui suis-je ?  Regardez bien la denture de ma feuille et la forme de mes bourgeons !  Derrière la zone artisanale,  nous observons la recolonisation progressive d’une prairie naturelle de graminées et d’euphorbe petit-cyprès par l’installation d’une première strate arbustive, robiniers faux-accacias, puis de frênes, premiers éléments de la strate arborescente. Dans quelques années, un espace arboré remplacera cette steppe. Nous longeons un épais taillis qui abrite la croissance d’érables champêtres, de merisier et d’un peuplier tremble pour aborder l’ancien fort de Chapoly, témoin des défenses lyonnaises du 19ème siècle.
La traversée du CAE nous amène à observer des essences non locales plantées pour l’agrément telles que les cyprès, le tulipier de Virginie, le cotonnier. La descente en sous-bois au milieu des érables, charmes, néfliers conduit  vers le ruisseau de Méginand très encaissé à cet endroit et bordé d’arbres au port tortueux. En remontant vers le CR 18, nous retrouvons des prairies humides hébergeant l’épilobe, l’œillet des chartreux ...
Les artistes photographes n’ont pas manqué de prendre quelques vues de ces espèces végétales  en paysage ou en macro, tandis que les noms d’espèces s’échangeaient en Français et même en Latin !... Les couleurs du soir  nous ont accompagnées en fin d’après midi chez Yves et Caroline Ledon pour une dégustation de confitures de cynorhodon et de pissenlit. Merci à eux pour ces recettes !
Cet après-midi nous a permis de découvrir dans une ambiance bien conviviale, sur un espace d’environ 1 Km2, une cinquantaine d’espèces d’arbres et arbustes, ce qui nous donne une idée, a minima, de la biodiversité de notre environnement Saint Genois. 


Dominique Rolland


Voir les commentaires