Publié le 18 Décembre 2014

PJCR-jnovembre-2014-edito.jpg

Le constat est simple : face à une planète finie, il ne peut y avoir une croissance infinie et donc  face à un territoire français fini, il ne peut y avoir un bétonnage infini.
Imaginez que la surface d’une commune comme la nôtre disparaisse pratiquement chaque jour en France ou que l’équivalent d’un terrain de football professionnel disparaisse toutes les 4 minutes sous le béton ou l’asphalte.
Cet  état alarmant nous est présenté dans une récente enquête du Ministère de l’Agriculture  qui indique que 80 000 hectares de terres agricoles sont artificialisées chaque année en France  et, chose plus grave, que le rythme de cette dégradation ne cesse d’augmenter.
Cette destruction de notre territoire n’est pas toujours délibérée et souhaitée par tous les décideurs. Elle est le fait d’une multitude de petits grignotages locaux auxquels s’ajoutent les projets plus politiques et d’une plus grande envergure ;  ici un aéroport, là une autoroute, une ligne de TGV, un center parc, un barrage, etc.
Mais depuis quelques années,  des actions de résistance se développent partout en France face à ces Grands Projets que nous appelons les « GPI » ou Grands Projets Inutiles. Il sont bien souvent inadaptés, imposés, très coûteux et détruisent à petit feu le territoire français.
A Saint Genis les Ollières, notre association agit depuis bientôt 20 ans pour « vous faire découvrir et aimer la nature et l’environnement qui nous entourent afin de les préserver ».
Un projet de voirie ou de contournement routier, qui aurait détruit l’agriculture locale et une partie de nos vallons a pu être évité. Nous nous sommes également  battus pour que le plateau du Méginand ne soit pas urbanisé et aussi pour que le Plan Local d’Urbanisme  (PLU) fixe des limites précises à notre village afin d’éviter que l’urbanisation ne continue  à grignoter des terres agricoles et naturelles.
Le prochain PLU qui verra le jour à l’horizon 2017, confirmera sans doute ces principes et l’objectif sera de nous orienter vers une légère densification du centre de la commune plutôt que de déclasser des terrains agricoles.
Actuellement, la Municipalité est en train de travailler sur le projet de restructuration du centre du village et elle associera sans doute prochainement l’ensemble de la population et des acteurs locaux à cette démarche.
Chante-Ruisseau apportera naturellement sa contribution à cette réflexion et veillera à ce que la qualité de vie, l’équilibre des modes de déplacement, la fréquentation des commerces locaux, l’habitat … soient respectés  et valorisés.
Joyeux Noël et très belles fêtes de fin d’année !
                                                                                  Antonio Gonzalez

Voir les commentaires

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Editos

Repost0

Publié le 18 Décembre 2014

Voici la solution de notre petit jeu des champignons :

solutions-champignons.jpgRendez-vous à l'automne 2015  pour une nouvelle sortie et pour perfectionner vos connaissances.

Voir les commentaires

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Faune et Flore

Repost0

Publié le 18 Décembre 2014