Publié le 18 Novembre 2022

Endossant leurs déguisements de cantonniers, trois vaillants adhérents ont affronté la pluie ce mercredi 9 novembre pour notre 10ème Rando’Nette.

L’avenue Marcel Mérieux depuis le château d’eau jusqu’au rond-point des Grandes Terres a vu ses fossés et les bordures de champs contigus débarrassés de blocs de polystyrènes, débris plastiques, jantes, canettes, bouteilles, paquets de cigarettes. La poubelle citoyenne sous l’abribus des Grandes Terres semble efficace : peu de déchets aux alentours. Une initiative à reproduire ? Encore faudrait il que les utilisateurs songent à la vider de temps en temps.

La poubelle citoyenne

De même moins de dépôts que précédemment rues du Château d’eau, des Monts d’Or et du Vorlat. Mais quand même quelques incivilités notoires avec dans un fossé rue des Monts d’Or un sac plastique contenant des crottes de chien. Si le maître prend la peine de ramasser les crottes, qu’il les emporte chez lui pour les mettre dans une poubelle : les crottes de chien sont moins nuisibles dans la nature que le plastique !  Egalement une couche bien garnie à l’entrée Est de Val Fontaine, et aussi un chantier de construction de maisons sous le château d’eau insalubre avec des plastiques et déchets divers à tous vents (21 rue de Château d’eau) : nous demandons aux autorités municipales de constater ces infractions et de verbaliser les propriétaires et/ou entreprises responsables : de vrais gougnafiers. Récemment d’ailleurs, à proximité de ce chantier, nous avions du nous mêmes évacuer de très grands cartons déposés à côté du silo à verres le plus proche. D’autres professionnels seraient également à éduquer : ceux chargés des raccordements des réseaux de téléphonie et fibre, abandonnant assez systématiquement au pied des logettes ou des poteaux des morceaux de câbles et leurs gaines isolantes.

Une plaque de fibrociment abandonnée rue du Château d’eau a été repérée et n’a pu être emportée à pied.

Des encombrants sont systématiquement déposés devant les Conviviales, que nous ne sommes pas en mesure d’évacuer : une action auprès des résidents serait à mener.

Nous avons également trouvé un panneau de signalisation routière au milieu de déchets végétaux...

Et toujours les traditionnelles canettes, bouteilles plastique, emballages divers ...

Les abords de la rue Kayer, très fréquentée, recèlent toujours de nombreux déchets divers : masques, canettes, bouteilles, mouchoirs, mégots, papiers de bonbons et friandises, sac poubelle empli d’excréments, grand bidon de carburant, et même boîte de préservatifs Durex ...

Couche, crottes emballées ...

Seulement trois volontaires pour cette opération d’utilité publique, cela nous semble bien peu. Même si nous comprenons la réticence à nettoyer les saletés des autres quand on est soi-même très respectueux et attentif à ses propres déchets, nous croyons aux vertus pédagogiques et symboliques de ces ramassages.

 

 

 

 

 

 

Des entreprises de téléphonie oublient parfois, à coté des logettes, des gaines et autres câbles ... d'autres entreprises, ou des particuliers, préfèrent utiliser les haies de nos chemins plutôt que de se rendre à la déchetterie.

 

Retour aux Randos'Net mensuelles

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le 2 Novembre 2022