Condamnations successives d’EDF et d’une filiale d’AREVA.

Publié le 13 Janvier 2012

nucleaire-arreter-et-reflechir.jpgLe tribunal correctionnel de Nanterre vient d'infliger à EDF 1,5 M€ d'amende, plus 500 k€ de dommages et intérêts au profit de Greenpeace et 50 k€ au profit de Yannick JADOT, aujourd'hui porte parole d'Eva Joly, le tout assorti de prison ferme pour les deux plus hauts responsables de la sécurité d'EDF, pour piratage informatique des ordinateurs de Greenpeace en 2006.
Selon Yannick JADOT, victime d'EDF interviewé par Reuters : "C'est le triple zéro d'EDF. Le nucléaire est une faillite industrielle, financière et clairement une faillite morale"
Quant à SOCATRI, filiale d'AREVA, France Nature Environnement vient d'obtenir devant la cour d'appel de Nîmes sa condamnation à 300 k€ d'amendes pour pollution. 74 kgs d'uranium avaient été déversés en juillet 2008 dans un affluent du Vaucluse. Cette quantité correspondant à 30 fois l'autorisation annuelle de rejets avait été qualifiée à l'époque par SOCATRI comme n'étant "pas un fait grave".
Des brèches dans l'omerta sur les turpitudes de la filière nucléaire commencent enfin à s'ouvrir.         
François Michiels

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Nucléaire - énergie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article