Gaz de schiste : allons-nous encore une fois reproduire les erreurs des Etats-Unis ?

Publié le 1 Juin 2011

non-gaz-schiste.jpgAu moment où l’on se pose en France, grâce à la vigilance de José Bové, le problème de l’exploitation des gaz de schiste, si vous voulez vous faire une idée, regardez donc le documentaire Gasland de Josh Fox., nominé aux Oscars. On y en apprend de bien belles ! A la fois drôle et terri- fiant, Gasland raconte comment l’Amérique ambitionne de carburer au gaz naturel dans le plus grand mépris des lois environnementales et aux dépens de la santé publique. Le tout grâce aux manœuvres politiques de Dick Cheney, ancien patron d’Halliburton et vice-président de George Bush : l’homme s’est arrangé pour que la loi sur l’énergie adoptée en 2005 permette à son ex employeur d’extraire du gaz naturel par fracturation hydraulique, sans que l’Agence pour la protection de l’environnement (EPA) ne puisse pointer le bout de son nez. Metteur en scène et directeur d’une troupe de théâtre, Josh Fox
s’est converti en journaliste d’investigation le jour où il a reçu une lettre lui offrant 100 000 dollars contre le droit de forer sur ses terres situées à la frontière de la Pennsylvanie et de l’Etat de New York. Jugeant l’offre suspicieuse, Josh Fosh est alors parti à la rencontre des habitants de «Gasland », le pays du gaz de schiste, caméra à la main, afin de racon- ter comment les géants du gaz de schiste empoisonnent l’Amérique et polluent ses eaux en toute impunité. Dans Gasland, l’eau du robinet prend feu si elle croise la flamme d’un briquet, les animaux perdent leur
pelage et les habitants sont sujets à d’horribles migraines ou à des évanouis- sements. De l’Etat de Pennsylvanie en passant par le Wyoming ou le Texas, l’Amérique compte aujourd’hui pas moins de 450 000 puits de forage pour exploiter ces gaz non conventionnels.
Si l’on ne veut pas en arriver là, il faut être très vigilant, ne pas se contenter des demi-mesures adoptées par nos députés et interdire l’exploitation des permis accordés par Jean Louis Borloo tant que les techniques n’auront pas évolué.
Patrice Le Men - Juin 2011

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Nucléaire - énergie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article