Les abeilles arrivent en ville !

Publié le 28 Juin 2012

ruche-2-web-NB.jpgLes spécialistes des abeilles sont aujourd’hui d’accord pour reconnaître que les abeilles résistent mieux dans les villes qu’à la campagne où les pesticides et le frelon asiatique font des ravages importants.
Afin de sensibiliser le public au maintien de la biodiversité mais aussi de créer un lien avec différents publics en développant un axe pédagogique et dans certains cas en développant l’insertion économique et sociale, de nombreuses collectivités (Maires, Conseils Généraux…) se sont lancées dans l’aventure apicole avec l’aide des professionnels de l’apiculture.
Ces structures telles que l’ Unaf (Union Nationale de l’Apiculture Française) ou le SNI (Syndicat National d’Apiculture), fournissent leurs services aux collectivités mais aussi aux entreprises avec notamment la mise en place de programmes sur trois ans qui comprennent la pose des ruches, l’entretien et le suivi technique (sécurité …).
Les ruchers sont installés sur les toits appartenant aux collectivités, mais aussi dans des parcs, jardins d’insertions…
Aujourd’hui, de nombreuses villes (Paris, Clermont-Ferrand, Saint Brieuc, …) et une quinzaine de départements et régions sont devenus éleveurs d’abeilles.
Notons au passage que certaines d’entre elles on une réelle ambition économique et sociale. Ainsi, le département des Vosges a fait directement fabriquer le matériel par des habitants dans le besoin qui ont été ensuite missionnés pour l’entretien et le suivi. Ce même département associe également à sa démarche des jardins d’insertion et des établissements  d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).
Plusieurs centaines de communes ont franchi le pas de cette enrichissante expérience. "Pour certaines, c'est un juste retour des choses : Paris comptait à une époque des milliers de ruches possédées par des amateurs, il y en a aujourd'hui près de trois cents", indique Nicolas Géant, apiculteur urbain et auteur du guide "Ma ruche en ville" (éditions Agrément).
Pourra-t-on voir bientôt cette expérience dans nos communes de l’Ouest Lyonnais ?
Des particuliers possèdent des ruches à Saint Genis les Ollières et dans les communes voisines et d’autres installations de ruches sont en cours… mais nous vous en parlerons dans notre prochain numéro.  

Antonio Gonzalez

Rédigé par chante-ruisseau

Publié dans #Cultivons notre jardin

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article